09/09/2008

Entreprises : ne pas déranger

Déjà, c'est archi dur de réussir à décrocher un premier entretien, rien qu'un premier, mais, en plus, histoire de corser le jeu, de plus en plus d'entreprises ne s'en occupent pas elles-mêmes.

L'ANPE fait de plus en plus souvent office de filtre. 
Un conseiller reçoit la candidature motivée que tu fais sur une annonce de 3 lignes, sans du tout savoir de quelle entreprise il s'agit. 
Il faut que tu sois vraiment fortiche : pour faire un truc pointu sur cette base, tu es doté de pas mal d'imagination ! 
L'ANPE transmet ou pas, selon des critères mystérieux dont tu ne sauras jamais rien.  C'est un peu comme jouer au loto : tous ceux qui ont gagné avaient joué, mais on ne dit pas assez combien ont perdu ! 
Mais l'ANPE transmet.  Elle ne se mêle de rien, elle n'est pas ton support, elle ne fait pas le lien entre toi et l'entreprise et elle ne te dira jamais ce qu'il en est advenu. 
Si tu insistes pour avoir une suite, l'ANPE te répondra que ta candidature a été transmise.  Point barre.

Les cabinets de recrutement font pareil, mais en pire.
Ils te répondent par un mail automatique que si tu n'as pas de suite dans les 3 semaines, c'est que ta candidature n'a pas été retenue.
J'aimerais pouvoir faire la même chose, et leur dire que si ils n'ont pas reçu ma candidature 3 semaines après la publication de leur annonce, c'est que leur truc ne m'intéresse absolument pas du tout. (ça me donne quand même une idée, là ... Je suis parfaitement capable d'envoyer des mails à des entreprises pour leur dire ce genre de choses.  à réfléchir pour l'heure de la récré.  Qu'au moins, je m'amuse un peu aussi ...) 

Les boîtes d'intérim font comme les cabinets de recrutement, mais en pire.
Ils mettent des annonces dont on peut parfois douter de la véracité.
Puis, ils te font remplir en ligne un CV mécanique hyper mal foutu, formaté à l'extrême.  Et tu n'as plus jamais de nouvelles non plus, sauf, parfois, très (mais vraiment très) longtemps après.
Et quand tu sembles tomber de la lune parce que tu avais complètement oublié que tu avais postulé auprès d'eux il y a plus de 6 mois, ils te cataloguent dans les gens non motivés, non impliqués, et pas du tout organisés. 
Je soupçonne les boîtes d'intérim de surtout approvisionner leurs bases de données. 

Les sites internet qui se prétendent spécialisés sont encore pire que les 3 précédents réunis.
J'en ai consulté un, il n'y a pas longtemps, qui te demande de mettre un CV en ligne, puis précise, dans son règlement d'utilisation, que les concepteurs du site ne sont responsables de rien et que si tu retrouves ton CV n'importe où sur le net, tu ne pourras t'en  prendre qu'à toi-même.  Mais pour valider ton CV, tu dois absolument rentrer toutes tes coordonnées, y compris au moins deux numéros de téléphone (si tu es en poste et que tu as un numéro entreprise à communiquer, c'est encore mieux !).
A se demander si ce site ne sert pas simplement à trouver des tas de gens dont ils revendent les coordonnées à des boîtes de télé-marketing.

Il y a quand même les entreprises qui recrutent elles-mêmes.
Alors là, ce n'est pas mal non plus.

Il y a celles qui exigent CV et LM pour un emploi sans qualification, ni expérience, mal payé, avec des horaires de ouf. 
Attends, qu'est ce que tu as comme motivation, dans ces cas-là ? 
Gagner ta croûte, point. 
Mais voilà, ce n'est pas une motivation politiquement correcte, et il faut que tu inventes une lettre d'une page où tu loues cette entreprise, et l'immense désir que tu as toujours eu de rejoindre ses effectifs (ah ça, être coursier chez Trucmuche ou caissière (pardon : hôtesse de caisse) chez Rondpoint, c'est vrai que c'est un rêve d'enfance.
En plus, comme il ne faut ni diplôme ni expérience, tu mets quoi, dans ton CV ?

Il y a celles qui ne recrutent que les moutons angora tricolores, munis de 5 pattes et de deux queues.  TRES rare ! 
Là, tu as intérêt à avoir un CV long comme le bras (enfin, un nombre impressionnant de diplômes, surtout), une expérience internationale dans au moins 8 continents (si, j'te jure) et parler 37 langues (dont le martien), sinon, ce n'est même pas la peine de seulement envisager qu'ils regardent ta candidature en entier.

Et puis, il y a le p'tit Nicolas qui gesticule dans tous les sens en disant aux gens de se remuer le popotin.
Le p'tit Nicolas, j'l'aime bien parce qu'il apporte un autre mode de fonctionnement, mais la prochaine fois qu'il dit ça, il se prend une bafouille à ma façon, où je vais lui mettre les yeux un peu en face des trous, parce que si les entreprises considèrent leurs forces potentielles comme de la vulgaire marchandise, il n'y a aucune raison que ça fonctionne jamais.
Gesticulations du p'tit Nicolas ou pas !

15:46 Écrit par Lau | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ben qu'est-ce qui t'arrive ? Saint recrutement n'a pas reçu nos bougies ? Ou est-ce notre conversation qui t'a remontée à bloc ? Allez respire à fond, va caresser les chats....bon anti-stress comme tu le sais, et demain sera un meilleur jour.... Je te soutiiieeennnns !

Écrit par : lau | 09/09/2008

bah ... je ne suis pas plus particulièrement stressée que d'hab.
Disons plutôt que, certains jours, des événements du quotidien me rappellent en cascade que la situation est difficile parce que les processus sont mal fichus. Et ça m'agace de savoir que tout le monde (y compris les entreprises) dépense autant d'énergie en vain alors qu'avec un chouillia de bon sens et de bonne volonté, tout serait moins ardu.

Rien à voir avec nos conversations que j'adore. Elles, au moins, elles font avancer nos schmilblicks ;)

Écrit par : Lau aussi, mais l'autre | 09/09/2008

Les commentaires sont fermés.