20/09/2008

V'là qu'je rentre dans le rang ...

Jeudi dernier, mission pour la boîte qui me confie des missions de transcriptions.  Il s'agit de l'interview, par une journaliste et 3 dirigeants d'entreprises, d'un grand ponte de l'économie.
Moi je suis là, transparente et invisible, pour enregistrer, prendre des notes puis transcrire le contenu sous audio.
J'ai l'habitude.  C'est du boulot strictement alimentaire (enfin, ... disons que ça paye les condiments !), et je le fais sans me poser de questions.

Le grand ponte en question doit être le successeur au trône de l'Empereur du Japon parce que tout le monde est extrêmement prévenant vis-à-vis de lui, avec courbettes et autres manières.

La réunion se passe, les questions se posent, il y répond. 
Je regarde l'heure, cette fois, le sujet ne m'intéresse pas mais je me répète : c'est alimentaire, ça fera rentrer quat'sous, c'est toujours ça. Zen quoi ...

Ne voilà-t-il pas que le gars (le ponte, pardon) demande tout à coup "est-ce qu'il y a des délateurs parmi vous ? "
Les participants sont très attentifs (moi pas : moi je suis transparente, je ne suis pas là pour participer) et s'attendent à entendre le scoop du siècle.
La secrétaire du ponte dit : "je me demandais combien de temps vous alliez tenir".
Et le ponte demande s'il peut fumer. 
Tout le monde (sauf moi, puisque je suis transparente) approuve, s'écrase, s'aplatit et approuve.   

Et moi, je ne me suis pas insurgée contre le fait que, parce qu'il est un grand ponte, il peut s'assoir sur la loi. 
Et le fait étant admis, il en a d'ailleurs fumé une autre après.

ça m'a vraiment inquiétée et fait repenser aux expériences de Milgram.
(c'est ici, pour ceux qui ne connaissent pas


Est-ce que moi qui ai toujours juré que jamais je n'aurais obéi à l'ordre, je ne l'aurais pas fait quand même ? 

C'est limite angoissant, comme interrogation.

100 alargeur blog

 

Commentaires

Et hop ... Dimanche, 09h45 : transcription terminée. La dead line est pour lundi 15h00, et je ne l'enverrai donc que lundi à 14h30, sinon, malgré que je leur aie dit que je ne suis plus dispo avant le 29 - il faut tout de même que je cherche un vrai boulot et pas un gagne-misère - il sont cap de me harceler pour que je prenne autre chose, mais sur ce coup là, je ne me soumettrai pas à l'autorité. Na !
Et puis, j'ai encore un CA à transcrire pour vendredi prochain.
Mes recherches + cette transcription + quien sabe ?, une réponse positive dans un process de recrutement en cours + d'autres choses en projet ... la semaine sera riche.

Écrit par : Lau, alias La Fred | 21/09/2008

Les commentaires sont fermés.