16/10/2008

ASSEDIC, suite et FIN

Mazette, on pourra dire qu'ils m'ont fait boire le calice jusqu'à la lie !

Le 30 septembre, je déclare que j'ai retrouvé un emploi à partir du 15 octobre.

Le 16 octobre je reçois deux courriers : l'un pour me dire que je n'ai pas effectué la déclaration mensuelle de septembre (normal : je ne suis pas indemnisée, il faudrait en plus voir à ne pas me harceler) et que si ladite déclaration n'est pas faite pour le 16 octobre, je serai radiée.
Comme je reçois ce courrier le 16 octobre (courrier daté du 13), je suis de toutes façons radiée au moment où je le reçois.  En plus, ils précisent qu'ils n'enverront plus ce type de rappel.
Heu ... dites, de toutes façons, puisque je suis radiée de fait en recevant votre courrier, vous allez tout de même enfin me ficher la paix, non ?   

L'autre courrier est plus hallucinant. 
Il est daté du 13 octobre, et me dit que si je n'ai pas retrouvé d'emploi au 26 juin 2008 (HUIT), je pourrai introduire un recours.
Cela veut dire -j'suis gentille, je vous passe tous les détails - que les échanges musclés que j'ai eu avec l'Assedic en septembre ont porté leurs fruits puisqu'en m'autorisant à introduire un recours à partir du 26 juin, ils reconnaissent qu'ils sont en tort en ayant refusé de m'inscrire en mars. 

Moi, j'suis tranquille.
Je me suis battue toute seule parce que je suis capable de le faire, de m'exprimer, de comprendre et que je ne me laisse pas assassiner par les ukazes de l'Administration.
J'ai beaucoup de chance d'être plutôt un roseau qu'un chêne !

Mais une fois de plus, comment font ceux qui n'ont pas les outils pour faire face ?

Pour eux, et seulement pour eux, j'apporterai ma toute petite minuscule pierre à l'édifice de la Société.
J'enverrai un dernier courrier à l'Assedic pour leur dire leur fait.
Si moi j'ai réussi à force de me battre à obtenir une partie de mon droit (cette fameuse date du 26 juin), il se peut que j'aie fait spasmer un mini chouillia de neurone quelque part chez un plouc quelconque d'une administration qui porte bien mal son nom de "Système Social" et que ce spasme neuronal produise des effets positifs pour d'autres.

largeur blog
 

Commentaires

Médicalement un spasme est une situation temporaire et anormale dans le fonctionnement d'un organe...... (encore faut-il qu'il y ait organe...) Dois-je continuer..... Désolée j'ai encore fait oiseau de mauvais augure ;(
Mais chapeau quand même d'avoir réussit à bouger le mammouth !

Écrit par : Lau 72 | 16/10/2008

Apporter une petite pierre.... Oui, cent fois oui. C'est le sens fondamental de ma vie, le seul qui me reste maintenant. Je suis si heureuse que tu reprennes ce flambeau.

Écrit par : Marie-Claire | 17/10/2008

Les commentaires sont fermés.