02/11/2008

Voilà pourquoi aucun média ne m'a jamais interviewée

Parce que si après que ma maison ait été innondée on me demande si j'ai des problèmes, je répondrais : "cool, mec, ça baigne"

Parce que si après une tempête violente qui a emporté tout sur son passage on me demande si j'ai eu peur, je répondrais "Non, pas du tout.  Je dormais paisiblement, il y a eu un immense coup de vent, ça a fait un raffût d'enfer, ma maison s'est effondrée, je me suis retournée et j'ai continué à dormir"

Parce que si après une grande victoire sportive on me demande si je suis contente je répondrais : "Non.  Pas vraiment.  Je m'en fous, en fait"

Parce que si on me demande, après une prise d'otage dont j'ai été libérée, si je suis soulagée, je répondrais : "Non.  Là-bas, j'étais nourrie et logée, et je n'avais rien à faire de toute la journée.  Tranquille ... "

Parce que si jamais un journaliste me pose une question à la con, je lui ferai une réponse à la con et que des deux, ce n'est pas moi qui aurait l'air le plus démuni. 

Voilà pourquoi on ne m'interviewe jamais.
Et aussi, accessoirement, parce que ma maison n'a pas été innondée, que je n'ai pas été victime d'une tempête, que je ne suis pas une sportive célèbre et que personne n'a jamais eu l'idée saugrenue de me prendre en otage.
Mais ce n'est pas le débat ici.

100 alargeur blog

14:04 Écrit par Lau dans C'est comme ça ! | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.