12/11/2008

Tu te brosses !

Vous vous souvenez de ça ?
C'était le point de vue du chercheur d'emploi (la recherche d'emploi, c'est comme la recherche fondamentale : on cherche pendant longtemps longtemps, et on ne trouve pas souvent !)

J'ai maintenant la vision du chercheur de compétences.
On cherchait à recruter un certain profil marketing pour une mission ponctuelle.
Ni une, ni deux : je me connecte à la rubrique "employeurs" du site de l'ANPE et j'y mets une annonce.

Déjà, pour mettre l'annonce, c'est fortiche : tu ne peux pas demander plus de 3 compétences.
Donc si tu as besoin de quelqu'un qui parle anglais, qui maîtrise Excel et Word, et qui se débrouille en Access, tu te brosses.  J'ai essayé, parce que nous voulions au moins ces quatre compétences là, et le système m'envoie un pop-up disant : "vous ne pouvez sélectionner que 3 compétences".
Si tu estimes en outre qu'un niveau Bac+3 est nécessaire, mais que ton objectif est de trouver quelqu'un qui a fait des études supérieures parce que ça peut dire quelque chose de son type d'esprit professionnel, mais que tu n'as pas de choix pointu quant au contenu, tu te brosses aussi.
Soit tu veux un niveau bac +3 dans un domaine très précis, soit tu ne demandes rien de particulier.
Tu contournes la question en l'indiquant dans le libellé libre (très court, le libellé), mais c'est sans compter sur l'intervention d'un conseiller ANPE qui passera par là et supprimera la mention.
Tu finis par réussir à caser ton annonce, et tu te dis que les candidatures vont commencer à arriver.
Là, tu te brosses, parce que tu as oublié de compter avec les interventions des conseillers ANPE qui vont bidouiller ton annonce, l'arranger à leur sauce et mettre au moins 24 heures à la valider pour qu'elle soit en ligne.
Quant tu appelles l'ANPE parce que ton annonce n'est toujours pas visible, que le conseiller ANPE te jure que oui, et que tu lui demandes d'aller vérifier lui-même, il te répond qu'il n'a pas accès au site "demandeurs d'emploi" de l'ANPE et qu'il ne peut pas vérifier. (Si l'ANPE n'a pas accès au site des demandeurs d'emploi, on n'est pas rendu !)
Il te précise aussi qu'il doit y avoir un problème technique quelque part mais que ça ne sert à rien de le recontacter avant demain parce qu'il ne pourra quand même rien y faire : il faut laisser faire le système.

Quand ton annonce est enfin en ligne, tu constates avec horreur qu'il faut candidater auprès de l'ANPE.  Tu retéléphone à l'ANPE en disant que toi, tu as demandé à recevoir les candidatures, que tu ne veux pas qu'un premier tri soit fait par l'ANPE.  
Là, tu te brosses aussi, parce que l'ANPE te répond que pendant les 24 premières heures, elle vérifie toutes les candidatures qu'elle reçoit.
Soit dit en passant, on nous parle d'égalité des chances à toutes les sauces, mais imagine quelqu'un de réactif qui postule à l'annonce et qui envoie donc sa candidature à l'ANPE.  Le temps que l'ANPE réagisse, l'annonce sera en accès direct employeur, ceux qui n'avaient pas postulé tout de suite pourront alors contacter directement l'employeur, et quand les candidatures qui ont transité par l'ANPE arriveront chez toi, tu auras déjà recruté ton candidat.

Ton annonce est en ligne.
Le conseiller de l'ANPE en a supprimé le critère : "excellenté maîtrise du français exigée" (pardon, ce n'est pas de la discrimination, c'est un besoin pour le job), et, au passage, n'a pas jugé utile de donner un niveau général attendu.  Ton Bac+3, tu oublies. 

Résultat, tu reçois des candidatures qui sont complètement en dehors des clous et tu remets une autre annonce, en ne jouant pas la carte de la collaboration ANPE : tu te fais aussi discret que possible, surtout.   
Avec un peu de chance, ton annonce passera telle quelle et tu finiras par trouver toi-même le candidat que tu cherchais.

100 alargeur blog

 

06:00 Écrit par Lau | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Bah !! c'est bien connu...si t'as besoin de...rien, tu peux tout leur demander à l'ANPE.
Bises

Écrit par : Annonyme | 12/11/2008

Galère pour chercher un emploi, et, galère pour proposer un emploi... la grande Armada des technocrates kafkaiens (pléonasme???) doit pas être très loin.

Écrit par : Eric | 12/11/2008

Ah ben ça alors ! On dirait moi !
Mais je ne vais pas aller compliquer les choses en expliquant mon cas à l'ANPE.
Quoi que... Si grâce à mon cas, on ferme l'ANPE, peut-être que certains vont enfin pouvoir trouver du boulot ?

Écrit par : Spencywin | 13/11/2008

ANPE toujours... Si, si expliqueeuh. Pour ma part, il y a bien longtemps (et pourvu que cela dure) lorsque j'ai eu à faire à l'ANPE pour trouver un premier emploi, j'ai très rapidement compris que je devrais passer par d'autres structures. Heureusement, l' APEC existait déjà en 1986.

Écrit par : Eric | 14/11/2008

vive l'ANPE hello hello
tu proposes quel type de poste ? Je rentre à Paris en décembre et j'avoue que devoir chercher du travail via l'ANPE me semble compliqué !

Écrit par : Sara | 15/11/2008

Merci Sarko Alleï, Sarko a promis monts et merveilles - ça concernera tôt ou tard l'ANPE - pardon: France Emploi - non ?!
C'est étrange, j'ai l'impression en te lisant de parcourir les nombreux griefs dont notre Sarko à nous (le MR) vélipende le Forem... Et je sais de quoi j'cause.

Écrit par : Popof | 16/11/2008

Les commentaires sont fermés.