01/01/2009

Clichés

Reportage hier soir au JT de France2, sur 4 manières de passer le réveillon.
4 régions, 4 manières : 
- A Lille, une fête et un repas offerts à des gens pauvres, avec interview d'une mère obèse, les cheveux gras, seule avec 7 enfants et qui sans cette générosité, aurait passé une soirée habituelle avec ses enfants, à la maison, sans menu ni programme particuliers : pas les moyens. 
- A Paris, un repas grand luxe dans un hôtel grand luxe avec interview du Chef qui détaille la confection d'une minuscule bouchée caviar / huître et sauce à je ne sais quoi, avec force explications sur l'absolue nécessité d'avoir marié telle et telle saveur pour adoucir ceci et relever cela.
- à Marseille, la foule au Bar de la Marine, cher à Pagnol.
- à Kaboul, le réveillon des troupes française, en compagnie du Ministre de la Défense

Clichés de la mort qui tue : la pauvreté est dans le Nord, les pauvres sont obèses et ont des kirielles d'enfants à qui ils ne peuvent offrir que le strict nécessaire.
La richesse, le luxe et le raffinement sont à Paris.
Marseille, c'est Pagnol.  Nécessairement.
Les soldats réveillonnent à l'eau plate, en tenue de combat.

Tant qu'à faire, et pour plus de réalisme, ils auraient pu ajouter quelques gros plans sur les traces d'ecchymoses de la dame du Nord, battue par chacun des pères (un enfant, un père) - tous alcooliques et au chômage - de ses 7 enfants;  la séance d'essayage à domicile, par un grand nom de la place Vendôme, des bijoux choisis par l'une des convives du repas de luxe dans l'hôtel de luxe, quelques "peuchèreuh", et un soldat, un verre d'eau à la main, trinquant assis sur son char en chantant des chansons de troupe.

100 alargeur blog

Commentaires

Surtout ça rassure. Les clichés rassurent et entretiennent une certaine idée des castes. Manquait plus que la représentation du Clergé après la Plèbe, la Noblesse et l'Armée. D'ailleurs le roi a fait part de ses voeux. Tout ceci ne rappelle-t-il rien? N'oublions pas que notre plus haut représentant de la République est abrité dans un palais. Bon ça ira comme ça...

Écrit par : Eric72 | 01/01/2009

Bien raisonné, ça Je n'avais pas vu les choses sous cet angle mais vu comme ça, c'est vrai qu'il ne manquait que le clergé, ce qui, dans cette république qui a élevé la laïcité au rang de religion d'état, aurait été très malvenu.
Faisons l'amalgame et considérons que la quatrième caste est représentée par les habitués du Bar de la Marine. C'est plus drôle ...

Écrit par : Lau alias La Fred | 02/01/2009

Les commentaires sont fermés.