05/01/2009

Message de Météo France

Vigilance orange / Conseils de Comportement :
Soyez très prudents et vigilants si vous devez absolument vous déplacer.

Je trouve que la notion de "ABSOLUMENT VOUS DEPLACER" devrait être expliquée aux entreprises.
Si la vie des entreprises est si fragile que l'absence d'un quart des troupes pendant deux jours fait tout s'écrouler, c'est que le mal est ailleurs.  

Ou alors ... on doit avoir un salaire en adéquation  avec l'importance vitale que l'on représente pour ladite entreprise. 
Ou alors, il faut peut-être reprendre les luttes sociales à zéro et se positionner en partenaires au lieu de se placer en subalternes rémunérés, entièrement dépendants d'un système si instable qu'il menace de capoter si un seul de ses rouages grippe.

Je crois que je vais plutôt négocier le salaire ... 

22:11 Écrit par Lau | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Plan B Suggérer aux entreprises de payer une espèce de "taxe de vigilance" pour les bus, afin qu'ils soient équipés de chaînes ou au moins de pneus à clous.
Et aussi de pare-tempêtes (qui restent à inventer).
Ils ne veulent pas payer ? Ils payent déjà assez cher comme ça pour avoir du personnel ?
OK. Le personnel reste à la maison en étant payé normalement.

Écrit par : Spencywin | 05/01/2009

Me suis déplacé hier, j' ai failli le regretter... ...et je n'aurai pas manqué ce jour là à mes patrons compte tenu que la seule préoccupation des 3500 personnes travaillant sur la ville était de pouvoir repartir compte tenu des chutes de neige et du verglas. J'ai dû laisser ma moto sur place et rentrer avec un collègue.

Écrit par : crié27 | 06/01/2009

Ah oui, j'oubliais... ...j'ai volplané deux fois (à pied), la seconde fois mon ordinateur portable dans mon sac à dos n'a pas aimé du tout du tout du tout :-( et ma moto est encore là bas ce soir :-((

Écrit par : crié27 | 06/01/2009

M'enfin ... pauvre petit toi ... (même si "petit", il faut le dire vite, en ce qui te concerne ...)

J'adore ce temps ... depuis 2 jours, on fait les trajets à pieds et en transport en commun ensemble, mon motard et moi. Nous avons même eu droit à une balade romantique hier en soirée ... pas de bus pour nous ramener du RER. 2 bons km bras d'ssus - bras d'ssous, dans la neige, après près de 4 heures passés dans les transports, et nos journées de boulot, ça tanne les plus hardis mais ... on a de la chance. Un toit, du chauffage, et tout le confort à la maison.
Des gens dorment dehors ou dans des conditions infernales ... ça relativise les inconvénients subis dans nos petites vies bourgeoises et confortables ...

Écrit par : Lau alias La Fred | 06/01/2009

Les commentaires sont fermés.