15/04/2009

Indignations

Non, non ... je ne me suis pas étranglée d'indignation au point d'en mourir étouffée. Je suis vivante, bien vivante !
Simplement, j'ai travaillé d'arrache-pied depuis octobre et je n'ai plus eu le temps de poster.

 

A la demande générale, je vous informe que je suis toujours autant capable de m'indigner (et de chahuter, aussi, notez-le).
Mes prochaines causeries indignatoires porteront sur les thèmes suivants :

- les ancêtres des journalistes qui ont fait que la révolution (*)  française a été le massacre que l'on sait (ou plutôt, que l'on tait trop souvent).
- les séquestrations de patrons (non, on ne peut pas séquestrer les patrons, même si, parfois ...)
- le peu de cas que certains esclavagistes font des femmes enceintes au travail (non, ce n'est pas de moi dont il s'agit ! mais je suis parfaitement capable de m'indigner pour des causes qui ne me concernent pas)

En matière de chahuts, je n'ai pas préparé de thème en particulier : ça vient tout seul, quand ça me prend.  Surpriiiiiiiiiiiiiiiiiise ...

 

(*) : quand un mot est entaché à ce point, il prend une hyper-minuscule.

100 alargeur blog

19:29 Écrit par Lau dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Zindignation Ouaihhhh, J'aime bien ça ! MOAAA.
Tu as quand même du en abattre depuis Octobre!
A bientôt!

Écrit par : lerenar | 21/04/2009

Les commentaires sont fermés.