27/07/2009

Plus snob que ça, tu meurs !

Hier soir à la télé, reportage sur un de ces grands noms, de ceux qui offrent (si on peut dire ! ) à leurs clients le summum du sommet de la cime de la Grande Cuisine.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, je livre la recette d'un des 18 plats du menu dégustation que l'un d'entre eux propose à ses clients (360 € le couvert, quand même !).

Prenez une merguez (vous avez bien lu : une merguez).
Faites-la cuire comme d'hab.
Passez-la au mixer avec du bouillon.
Filtrez.
Recueillez le jus et placez-le dans un appareil tel que ceux que l'on utilise pour préparer la crème Chantilly.
Passez auprès de vos convives, armé de votre truc à Chantilly et muni d'un bac d'azote liquide.
Prenez une cuiller, faites sortir un tout petit peu de la mixture sur une cuiller, et plongez celle-ci dans l'azote liquide. 
Servez ce petit machin sur une assiette préalablement garnie d'une frite (oui, vous avez bien lu aussi : une seule frite).

Le plus débile, ce sont les commentaires des convives :
"ça sent la merguez.  c'est divin"

Perso, je ne trouve pas que l'odeur de merguez puisse être qualifiée de divine.
Ensuite, je trouve que le vrai coup de force aurait été que la merguez sente la framboise et goûte le radis, parce qu'il n'y a vraiment rien  d'extraordinaire à ce qu'une merguez sente la merguez !
Et surtout, je trouve que payer 360 € pour un repas - fût-il un menu dégustation - quand des gens crèvent de misère un peu plus loin, ça a quelque chose de violent qui devrait inscrire le snobisme au rang des délits.

 

100 alargeur blog

18:15 Écrit par Lau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.