01/08/2009

Histoire de chats

5 chats, dont Hermione, si fine, si timide et si discrète, qui traverse sa vie de chat en essayant de ne pas se faire voir parce qu'elle se fait tout le temps courser et rabrouer par les autres. De vous à moi, je pense qu'elle leur dit des gros mots quand elle les croise mais je n'ai pas de preuves. 

Hier soir, distribution de croquettes friandises pour lesquelles les chats vendraient leur âme au diable. 
Selon le réflexe de Pavlov, on a appris aux chats que le bruit de la boîte que l'on secoue est annonciateur de distribution de ces friandises (à l'intérieur de la maison, comme ça, nous, on ferme la porte derrière les chats, et on n'est pas réveillé au milieu de la nuit par un chat qui miaule pour se plaindre à travers tout le quartier qu'il est dehors et qu'il voudrait bien rentrer).

L'Homme me raconte que Alf a essayé de piquer la croquette qu'il avait lancée à Hermione pour qu'elle la croque tranquillement dans son coin, qu'Hermione s'est rebiffée et lui a flanqué une baffe (à Alf, pas à l'Homme).
Je lui demande (à l'Homme, pas à Alf) si ça a été efficace.
Il me dit : "oui, Alf a reculé"
Puis quelques secondes plus tard il ajoute, hilare : "Parce que je l'ai tiré par la queue".

001 100 alargeur blog

Les commentaires sont fermés.