19/08/2009

Vous avez dit la France laïque et républicaine ?

Lu dans la charte d'une entreprise de cette France qui brandit son statut laïque et républicain pour un oui ou pour un non :   

"Nous croyons que tout être humain est unique.  Il a le droit de mener une vie digne jusqu'au bout (...)
Cette conviction, au coeur de tout humanisme, prend une couleur particulière aux sources de l'Evangile de Jésus-Christ.  Tout créature humaine est à l'image de son créateur.  Elle est elle-même une bonne nouvelle pour son prochain".


Evidemment que tout être humain est unique et que chacun a le droit de mener une vie digne jusqu'au bout - Elisabeth Kubler Ross a d'ailleurs fait remarquer avec beaucoup de bon sens que les mourants sont encore des vivants.

Par contre, affirmer que toute créature humaine soit à l'image de son créateur, ça relève d'une conviction personnelle, d'une croyance ou de la foi, et ça n'a pas sa place dans un environnement professionnel, sauf si on bosse à l'évêché, au Vatican, ou dans un couvent ... et encore !

Moi qui pense que les théories de Darwin sont plus crédibles que le créationnisme,
Moi qui suis une farouche partisane de l'euthanasie,
Moi qui ne suis pas vraiment branchée sur les soins palliatifs quand ils sont imposés parce que personne n'ose arrêter les frais alors qu'on sait que c'est foutu et que, dans ce cas, les soins palliatifs sont tout, sauf dignes et respectueux,
Moi qui ne mêle pas mes convictions philosophico-personnelles à ma vie professionnelle,

je suis vraiment très choquée ...

 

Message personnel
 
Si c'est un nom : un laïc désigne un croyant qui n'appartient pas au clergé, tandis qu'un laïque est un partisan de la laïcité.
Si c'est un adjectif : laïque, au masculin et au féminin. 

et tant qu'à faire : 
du latin laicus, emprunté au grec laikos (du peuple)  

Voili voilou ... 

Et ne me remercie pas, c'est tout naturel

Souris-10

 


 
 

001 100 alargeur blog

 

 

Commentaires

Absolument d'accord Mais est-ce que tu vises une entreprise en particulier ?

Écrit par : Marie-Claire | 20/08/2009

Oui Lau, je suis bien d'accord aussi avec toi.
Question d'euthanasie je voudrais poser deux questions :
- Pourquoi refuserait-on aux humains qui ont beaucoup de DROITS et qui sont écrits un peu partout et dont ils se gargarisent, ce que l'on donne aux animaux par "humanité", par "charité" ?

- Pourquoi ne fait-on pas signer aux adversaires de l'euthanasie une déclaration stipulant que le jour où ils seront soumis à des douleurs horribles et inguérissables, de les laisser dans leur état de souffrance jusquà leur dernier souffle, quoiqu'ils réclament à ce moment-là ?
Je ne sais pas s'ils seraient encore si nombreux à défendre leur belle "moralité".
T'embrasse Lau !

Écrit par : mbwa | 27/08/2009

Quel manque d'humanité ... Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et chacun est libre, le moment venu, de revoir sa position, quelle qu'ait été sa conviction à un moment donné, dans une situation particulière, en fonction des éléments qu'il avait à sa diposition à ce moment là.

Être "partisan" de l'euthanasie ne veut pas dire que l'on doit l'imposer ni que l'euthanasie deviendrait un mode de fonctionnement de la Société. C'est probablement ce qui fait peur à beaucoup de gens quand on parle de légiférer à ce sujet et ils doivent comprendre que ce n'est pas parce qu'il y aurait une loi qui permette d'arrêter les frais qu'il serait obligatoire d'en passer par là.

La mort est l'événement le plus personnel et le plus intime qui soit, que l'on devrait pouvoir vivre en son âme et conscience, avec l'aide éventuellement nécessaire, sans devoir tricher pour la vivre aussi bien et aussi sereinement que possible.

Toutes les réflexions que l'on fait à ce sujet quand on est vivant et en pleine forme ne sont jamais que des réflexions qui doivent nourrir notre réflexion et nos convictions pour nous aider à faire le meilleur choix le moment venu.

Écrit par : Lau | 30/08/2009

Les commentaires sont fermés.