21/08/2009

Ces afghans courageux

Elections en Afghanistan.
Menaces des Talibans qui assurent qu'ils couperont la main de ceux qui ont la marque de l'encre sur le doigt, preuve de leur participation à l'élection.
Menaces des Talibans de procéder à des attentats dans les bureaux de vote.
50 % des Afghans ont pourtant été voter, ce qui est un taux exceptionnel dans ce contexte de terreur. 
Commentaires grincheux des médias européens : "le taux de participation est très faible : environ 50%".

Que l'Occident regarde les taux de participation de ses propres élections - vraiment libres, elles - avant de juger ceux qui risquent leur vie et leur intégrité pour oser affirmer leurs convictions. 

Piqûre de rappel : le taux de participation aux élections européennes ne fait que baisser et il a atteint, lors du dernier scrutin, un score inférieur à 50%, tous pays confondus.
Et pourtant, tout ce que l'on risque, ici, en allant voter, c'est de louper un joli week-end d'été à la campagne.

Respect, les Afghans !

001 100 alargeur blog

 

Commentaires

Salut Lau.
J'aime ceux qui réfléchissent et qui ne prennent pas pour argent comptant tout ce que l'on a envie de leur faire croire. Avec ses statistiques et en comptant et en comparant les pourçentages des élections afghanes, les "ceux qui ne pensent pas, les petits moutons" vont penser : Chapeau les Afghans ou "Médiocre les Afghans". Tout dépend de ce que le "maître à penser" a envie de faire croire.
Aux statistiques, on fait dire n'importe quoi. Tu as vu aux dernières élections en Belgique ? Tous les partis étaient contents, tous leurs Présidents et Présidentes se sont déclarés satisfaits et gagnants. Alors si tu es socialo, tu cries victoire, si tu es MR, tu cries aussi victoire, bref, tout le monde est content.
A ce propos, tiens Lau, as-tu déjà remarqué qu'à la télé par exemple, le commentateur annonce : Sarkozy a dit que..., et ensuite on entend le Président le dire. Pourquoi ? Le peuple écoute-t-il plus facilement le présentateur que le Président ? Pourquoi ne pas laisser aux "téléspectateurs" l'écoute directe du gars qui a déclaré quelque chose et se faire une idée eux-mêmes de ce qu'ils ont entendu.
Oui, oui ! On pense pour nous. Nous ne sommes plus que des robots à aller VITE ! Des machines bien dressées à crier VIVE LA LIBERTE tout en se conduisant en esclave. Un tour dse force, s'pas ?
T'embrasse Lau

Écrit par : mbwa | 27/08/2009

Les commentaires sont fermés.