21/08/2009

Necrologie

Nous avons l'immense tristesse de vous annoncer le décès de "fatalité" et de sa fidèle amie "c'est la faute à pas d'chance". 

Elles ont été tuées par des familles endeuillées, rendues folles de chagrin par des catastrophes, et persuadées qu'un procès public très médiatisé - et les dommages et intérêts qu'elles allaient toucher - les aideraient à surmonter leur douleur.

Elles voulaient trouver un coupable, n'importe lequel, mais quelqu'un sur qui pointer un doigt vengeur.  

Elles n'ont pas pour autant trouvé l'apaisement, parce qu'aucune condamnation ni aucune indemnisation ne leur a rendu leur proche.

Mais elle ne l'ont compris que trop tard, et il leur a bien fallu, parfois des années après le drame, enfin commencer leur travail de deuil.  

... et ces mêmes familles de victimes ont pourtant continué à utiliser ce qu'il faut bien appeler des tas de ferrailles (avions, trains, voitures, ...) parce qu'il faut toujours aller plus vite, plus haut et plus loin. 


That's life ...

001 100 alargeur blog

15:28 Écrit par Lau dans C'est comme ça ! | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

'jour Lau !
Vite ! Vite ! Vite !
Hélas ! Oui, tout doit aller VITE ! C'est notre condition de vie qui le veut ainsi ! Tu veux une auto, une moto (moi j'aime), une télé, un frigo, un congel, des vacances etc... ben, tu dois aller VITE, il n'y a que 24 heures par jour + nuit.
T'as d'jà pensé qu'on nous apprend à aller VITE depuis notre enfance, même lorsque ce n'est pas nécessaire ?
Ne dit-on pas aux mioches, tout petits déjà, - viens VITE ici, mange VITE ta soupe, va VITE dormir, range VITE les affaires ? Même s'ils ont tout le temps on leur inculque ce VITE qui nous permet de réaliser beaucoup de nos désirs !
Dans d'autres pays, on ne parle pas ainsi, ON a tout le temps, quand on a rendez-vous à une heure précise, il faut compter avec un tas d'impératifs qui peuvent intervenir et tout le monde le comprend.
Et "nous" les pressés, nous qui avons tous une montre... mais jamais le "temps", nous faisons des collectes, nous leur envoyons des sous pour qu'ils puissent aussi avoir une voiture, une moto (que j'aime toujours) etc parce qu'ils sont sous-développés - non ! non ! Exprès je n'ai pas écrit comme les bien-pensants l'exigent : EN VOIE DE DEVELOPPEMENT. Et au plus nous allons VITE et "eux" lentement, au plus on pourra dire EN VOIE DE SOUS DEVELOPPEMENT . C'est un choix !
Si on veut qu'ils possèdent, comme nous, tout ce qui nous parait indispensable, inutile de leur envoyer des € ou des $, il leur faut apprendre ce VITE ! VITE ! VITE !... qui nous tue... qui me tue. Il n'empêche que "chez ces gens là, Monsieur", on prend le temps de rire, de communiquer, de vivre !
Moi, quand même, je prends le temps de vivre et qu'on ne me crie surtout pas : VIIIIIITE ! ou je fais un malheur !
T'embrasse Lau !

Écrit par : mbwa | 27/08/2009

Les commentaires sont fermés.