26/08/2009

Business et mauvaises pratiques

La grippe A, ce n'est pas perdu pour tout le monde.
Les sociétés qui produisent des gels bactéricides font fortune, avec beaucoup de malhonnêteté. 
Des tas de gens, pas très fûtés, et cédant à la panique, achètent des flacons de gel bactéricide pour se prémunir d'un virus, croyant ainsi bien faire et être à l'abri de la contagion. 

Ils seraient plus avisés de fuir les séchoirs à air chaud pour se sécher les mains et, à défaut de serviette disponible, les laisser sécher à l'air libre.
Ils feraient mieux d'éternuer dans un mouchoir jetable ou dans leur coude plutôt que dans leurs mains avec lesquelles ils vont, l'instant suivant, relever une mèche de cheveux de leur enfant et lui coller ainsi leurs miasmes sur le nez.  
Et ils feraient surtout mieux de ne pas se croire protégés par ces gels qui n'ont absolument aucune efficacité contre les virus, et oublier les règles les plus élémentaires d'hysgiène et de bon sens, grippe A ou pas grippe A, d'ailleurs. 

 
Et puis, la grippe A, c'est beaucoup moins meurtrier que que celui de la grippe saisonnière, moins agressif que toutes les saloperies que l'on mange / respire / inhale à longueur de temps, et beaucoup plus soft que les accidents de voiture. 

Les commentaires sont fermés.