30/09/2009

Histoires de chats

Je savais depuis le début que le lotissement était trop petit pour nos 5 chats. Mais quoi ?  On les avait en arrivant, et on n'allait pas les balancer à la SPA ...  

ça aura tenu 3 ans et demi.
Parfois quelques soucis vite arrangés avec des voisins intelligents, parce qu'avec un peu de bon sens, un peu de poivre et un peu de vinaigre, on peut très bien vivre avec des chats dans son environnement sans se laisser ennuyer.

Mais voilà, ce qui devait arriver arriva.

De nouveaux voisins.
Qui viennent vivre ici parce que c'est tranquille et qui ne supportent pas que les chats mènent leur vie de chat. (bon, j'avoue, Muscade est du genre collant : "je-veux-un-câlin-et-des-croquettes-je-t'-aime".) 

Alors, nous, comme on se sent un peu envahissants avec nos 5 chats, nous avons pris la décision qui s'imposait : on va en donner deux ou trois.  La mort dans l'âme.
On ne mange plus, on dort mal et on vit avec les larmes au bord des yeux. 

'tain, qu'est qu'on est tristes ...

001 100 alargeur blog

 


 

 

Commentaires

Non, les voisins finiront par s'accomoder!!!!Si les chats ne détériorent rien chez les autres et ne sont envahissants que par leur amour,leur place est là où ils sont: et puis,5 chats, ce n'est pas le Pérou!!!!Courage!!!

Écrit par : fjord des perles noires | 30/09/2009

Non ... Les voisins ne s'accomoderont pas. Les chats ne détruisent pas et sont envahissants d'amour, mais tout le monde n'est pas sensible au charme des chats, et je respecte ça.
Il faudra qu'ils s'accomodent des 2 ou 3 qui resteront ... et de tous les autres chats de tous les autres voisins, parce que nous, on aura rempli notre contrat de bon voisinage.

Le plus dur sera de trouver les bons placements familles pour ceux qui partent ...

Écrit par : Lau | 30/09/2009

Ooooh... Je n'ai pas eu de chat pendant très longtemps (un peu moins de 34 ans), mais maintenant que j'en ai un depuis quelques mois, je suis très triste pour vous. Je n'ose pas imaginer ce que ça me ferait de me séparer de Kiwi (même si j'ai vu la douleur dans les yeux de son ancienne "maîtresse" (que je n'aime pas ce mot)).

Courage, je pense à vous !

Écrit par : Yayef | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.